02/01/07

Sachez présenter des vœux élégants et circonstancié

EXERCICES
1. Un ancien très bon collègue de travail est en phase terminale. Vous lui adressez vos vœux de nouvel an.
CORRIGE. — Toi, mon lapin, c'est pas les vœux d'un chômeur qui vont te faire voir la vie en rose : je te souhaite des soins paliatifs corrects, une bonne tolérance à la morphine et une descendance respectueuse de ta future dépouille.
2. Curieusement, vous avez noué des relations amicales avec le liquidateur chargé de mettre en œuvre le plan social qui vous a malgré tout balancé à la rue. Vous lui adressez vos vœux de nouvel an.
CORRIGE. — Cher ami, vieille raclure, avec les primes de résultat que tu t'es mis en poche, je te souhaite de ramasser dans le ruisseau une belle équipe de défiscaliseurs. Une boniche bac + 5 pour épargner le vernis gold de ta poule bac à sable. Un répétiteur soutien scolaire embauché contre avœu non daté d'attouchements divers sur ton rejeton génial, pour le cas où les bonnes notes seraient pas au rendez-vous. Et un garde-vieux en contrat d'apprentissage longue durée titularisable sur le champ en cas d'Alzeimer ou sur le tard dès que tu commences à baver sur ta cravatte et à pisser sur tes godasses.


« Pour moi, le "Shock & Find" a été super efficace. »
Le témoignage des utilisateurs.

Posté par Grattaculo à 19:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Sachez présenter des vœux élégants et circonstancié

    PAROLE D'e-PEUTE

    [1] Votre passage par la case chômage n'a en rien endomagé votre lucidité, votre courage et votre irrépressible désir de les partager, coûte que coûte, avec les autres. Vous êtes un leader, vrai et nature. Persévérez ! Peut-être aurez-vous la chance, dans une autre vie, de voir vos talents reconnus. Très sincèrement, je vous verrai bien vous épanouir dans une officine parallèle travaillant discrètement, par exemple, à débusquer les fraudeurs occupant induement les lits d'hôpitaux.
    [2] Votre passage par la case chômage n'a en rien endomagé votre lucidité, votre courage et votre irrépressible désir de les partager, coûte que coûte, avec les autres. Vous êtes un leader, vrai et nature. Persévérez ! Peut-être aurez-vous la chance, dans une autre vie, de voir vos talents reconnus. Très sincèrement, je vous verrai bien vous épanouir dans une officine parallèle travaillant discrètement, par exemple, au placement, dans des familles aisées et accueillantes, de réfugiés politiques prêts à tout pour échapper à l'écrasement systématique ou à la mort occasionnelle qui leur pend au nez dans leur foutue contrée imperméables aux droits de l'homme et aux investissements étrangers.

    Posté par e-Peute, 02/01/07 à 20:13 | | Répondre
Nouveau commentaire