01/06/10

Sachez vous replier sur une solution de survie

OBAMA_SARKOSY

G-20 / 25 septembre 2009
Barack Obama et Nicolas Sarkosy
en conversation

Source
The Official White House Photostrean
Photo Maison Blanche (Pete Souza)
By Wikimedia Commons

Ce blog n'est qu'un mirage
et son auteur un fantôme

Il cherchait désespérément
à s'employer à quelque chose,
et n'a jamais réussi à s'employer
à rien d'autre qu'à tourner en rond
dans un monde ou l'on court aveugle,
comme vers un privilège exquis,
à la recherche de son propre esclavage.

Il ne fait pas bon être vieux en France et de voir s'ajouter aux rides, le rétrécissement de l'espoir et la désintégration de sa personne hors tout réseau d'utilité. Se sentir progressivement devenir déchet sur une petite planète fragmentée qui croule sous ses propres détritus, et qui voit, la peur au ventre, la catastrophe arriver à grand pas. S'il ne me restait un coin de jardin où planter quelques légumes, si je n'avais pas un refuge à l'écart de la ville, je ne serais aujourd'hui rien d'autre qu'un de ces clochards passant leur journée à prier pour que vienne au plus vite le jour où la mort les détachera à tout jamais de ce qui subsiste encore de leur apparence humaine, leur propre spectre qu'ils promènent comme un épouvantail au milieu du désespoir commun.

Un ordre de grandeur du dépeçage en cours :
40 000 emplois supprimés dans l'Education nationale entre 2008 et 2010.
Entre les mains des recteurs, des directives pour accélérer le dépeçage. 

Posté par Grattaculo à 00:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


Commentaires sur Sachez vous replier sur une solution de survie

Nouveau commentaire